Le LRU

Le LRU ou Lance Roquette Unitaire.


Cliquez sur la vidéo pour lancer la lecture.



Durant cette vidéo, vous pourrez entendre et apercevoir le Général Benoît ROYAL, Commandant l'Ecole de l'Artillerie de Draguignan et qui fut commandant de la 1ère batterie de notre régiment de 1989 à 1992 à Trèves.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à l'agence d'armement du ministère allemand de la Défense (BWB) la commande de 13 LRU, intervenue le 8 septembre 2011. Le programme LRU répond au besoin d'effectuer par tout temps des frappes terrestres de précision métrique, jusqu'à 70 km. Cette acquisition, menée en coopération avec l'Allemagne et l'Italie, consiste à transformer en lance-roquettes unitaires des Lance-roquettes multiples (LRM), entrés en service au début des années 90. Ils seront livrés en 2014 à l'armée de terre.

Le système d'armes LRM était conçu pour disperser à distance d'importantes quantités de grenades sur une force ennemie menant une offensive de grande envergure. Il n'est plus opérationnel à la suite du retrait de la roquette M26 décidé par la France en 2008 conformément à la convention d'Oslo sur l'interdiction des armes à sous-munitions. A l'inverse du LRM, le LRU est destiné à traiter des objectifs ponctuels avec des effets collatéraux réduits au maximum. Le marché de modification de 13 LRM français en LRU a été passé à la société Krauss Maffei Wegmann, à la tête d'un montage industriel franco-allemand incluant THALES, Cassidian (groupe EADS) et Sagem (groupe Safran).

Le LRU utilisera la roquette à charge explosive unitaire M31. En 2008-2009, la DGA a commandé 264 roquettes, qui seront livrées à partir de 2013. Elles sont fabriquées par la société américaine Lockheed Martin, leur moteur étant fourni par la société française Roxel.

Source : Ministère de la Défense.

Le lance-roquettes unitaire a été développé par les États-Unis sur châssis chenillé BRADLEY M 270. Équipé d'un groupe motopropulseur de 500 chevaux et construit en Europe par la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie, le LRU équipera un régiment d'artillerie sol-sol de la brigade d'artillerie.
L'armée de Terre prévoit l'acquisition de nouvelles munitions guidées à charge explosive qui, à partir de 2011, remplaceront les roquettes à sous munitions M26 destinées à être détruites.
Ainsi, s'adaptant au contexte général des engagements actuels et futurs, le LRU est appelé à être engagé non seulement dans les conflits de "coercition de force", mais aussi dans un cadre général de "maîtrise de la violence", particulièrement avec des munitions de précision aux effets collatéraux réduits au maximum sans dégradation de leur efficacité.
La roquette guidée à charge explosive, capable de concentrer son efficacité sur une zone réduite, permettra de traiter :
  • des cibles, peu ou moyennement durcies, sur une surface étendue ou très restreinte, en particulier en environnement urbain et sur des terrains entravés.
  • des cibles abritées sous infrastructures peu ou moyennement durcies,
  • des infrastructures de dimensions moyennes à réduites.

Cliquez pour agrandir l'image
Pour accroître son efficacité terminale, le système d'armes LRU dispose d'une grande précision permettant de limiter le nombre de munitions, mais permettant aussi une graduation des effets par plusieurs modes de déclenchement de sa charge militaire.
Il s'inscrit dans le système numérisé de commandement et de conduite des feux pour les moyens d'artillerie ATLAS.

RENSEIGNEMENTS NUMÉRIQUES :

  • Masse : 24,5 t.
  • Longueur : 6,7 m.
  • Largeur : 2,70 m.
  • Hauteur : 2,87 m.
  • Carburant : GO.
  • Vitesse maximale : 70 Km/h.

PERFORMANCES :

  • Délai maximum de 7 min entre la mise sous tension et l'état « prêt au combat » ;
  • Délai maximum de 30 s pour un cycle de pointage de la cage.
  • Navigation : centrale inertielle assistée par système de navigation satellitaire GPS SAASM.

MUNITIONS :

  • Livrées en conteneur lanceur de 6 roquettes.
  • Portée maximum supérieure à 70 km ;
  • Précision inférieure à 5 mètres ;
  • Capacité de pénétration d'infrastructures bétonnées ;
  • Probabilité d'effets collatéraux sur du personnel debout non protégé à 200 m du point d'impact inférieure à 10-3.

ÉQUIPAGE :

  • Composé de 3 hommes.


Droits : Armée de Terre 2013.



Cliquez pour agrandir l'image

Le 1er RA, premier régiment doté du LRU.

Le 1er régiment d'artillerie (1er RA) de Belfort, chargé de l'appui des unités de la 7e brigade blindée (7e BB) est capable d'appliquer des feux puissants et très précis à grande distance.

Héritier des Fusiliers du Roy fondé en 1671 par Louis XIV qui voulut lui-même en être le premier colonel, le 1er RA est associé, dès cette époque, aux grandes victoires de la France. Les dix titres de batailles inscrits en lettres d'or sur la soie du régiment témoignent de la conduite glorieuse de ses artilleurs au cours des trois derniers siècles.
Les deux citations obtenues par le régiment pour son comportement brillant au cours du premier conflit mondial valent l'honneur à tous ceux qui servent au 1er RA de porter la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918. Il a pour devise « Decent jovis fulmina prolem », la foudre de Jupiter protège nos enfants.

IMPLANTATION

Situé au cœur de l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard, à proximité de la frontière suisse, le quartier Ailleret est ancré en Franche-Comté qui, avec l'Alsace toute proche, forme un carrefour où se mêlent un héritage culturel fort et un large éventail d'activités de loisirs entre Vosges et Jura.
1er régiment d'artillerie
Quartier Ailleret
BP 60539
90016 Belfort CEDEX

Mission

Chargé de l'appui des unités de la 7e BB, avec ses lance-roquettes unitaires (LRU) et ses mortiers de 120mm, il est capable d'appliquer des feux puissants et très précis à grande distance.
Il met en œuvre le radar de contrebatterie COBRA. Ce radar détecte, identifie et localise des tirs d'artillerie adverses et protège ainsi la force présente sur le terrain. Enfin, il met en œuvre le SL2A (système de localisation par acoustique de l'artillerie), dont les objectifs sont identiques à ceux du COBRA.
Les artilleurs du Royal cultivent avant tout leur polyvalence et sont ainsi engagés partout dans le monde.

Composition

  • 1 batterie de commandement et de logistique.
  • 1 batterie de maintenance.
  • 3 batteries de tir.
  • 2 batteries COBRA.
  • 1 batterie de renseignement de brigade.
  • 1 unité de réserve.

Matériel

LRU,  Radars Cobra, SL2A, VAB mortiers, Mortiers 120mm, drone de renseignement au contact (DRAC), petit véhicule protégé (PVP), AURELIA.


Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Remonter en haut de page
Revenir à la rubrique "Pièces détachées"
Cliquez ici pour voir le plan du site.


Copyright © 2014-2018. Tous droits réservés.
Site mis à jour le jeudi 13 décembre 2018 
Site web créé avec Lauyan TOWebEt au nom de Dieu, vive la Coloniale !