Les 3 frères

Les 3 frères.

1er RAMa. (Dissolution prévue le 30 juin 2015).

« « Alter post fulmina terror » »
L'autre terreur après la foudre



PRÉSENTATION

Régiment d'appui de la 1ère brigade mécanisée, le 1er régiment d'artillerie de marine a rejoint Châlons-en-Champagne le 1er juillet 2012.
Il dispose désormais d'une garnison accueillante située à proximité des centres d'entraînement de l'armée de Terre.
Constitué de plus de 800 hommes et femmes, d'activé comme de réserve, et fort de son double héritage de bigors embarqués ou à terre, le 1er régiment d'artillerie de marine a participé, tant en métropole qu'au-delà des frontières, aux principales campagnes militaires des deux derniers siècles.
Le régiment a atteint sa structure définitive à l'été 2012 en accueillant en son sein une batterie sol-air issue du 402ème RA, achevant ainsi sa transformation initiée en 2007.
Il est dorénavant un régiment d'appui multirôle, numérisé et félinisé.
Équipé de tous les matériels modernes de l'artillerie de premier niveau - CAESAR et Mo 120 mm, VAB observateur, MISTRAL PAMELA, NC1 - et de ceux de sa batterie de renseignement de brigade - DRAC, PVP guerre électronique, RASIT - le 1er régiment d'artillerie de marine est ainsi en mesure de relever tous les défis du 21ème siècle.

HISTORIQUE

Descendant des compagnies de la mer créées par le cardinal de Richelieu en 1622, le 1er régiment d'artillerie de marine est le plus ancien régiment des troupes de marine et le plus décoré de l'artillerie.
Subordonné à la 1ère BM depuis 2010, il a rejoint à cette occasion la grande unité héritière de la 1ère division française libre à laquelle le 1er RA FFL était rattaché durant la Seconde guerre mondiale, en particulier sous les ordres du colonel Laurent-Champrosay.
Quinze noms de bataille sont inscrits en lettres d'or dans les plis de son étendard : Lützen 1813, Mexique 1838-1863, Sébastopol 1855, Bazeilles 1870, Sontay-Langson 1883-1884, Dahomey 1892, Madagascar 1895, Champagne 1915-1918, la Somme 1916, Bir-Hakeim 1942, El Alamein 1942, Takrouna 1943, Garigliano 1944, Colmar 1945, AFN 1954-1962. L'étendard est décoré de la Légion d'honneur, de la croix de la Libération, et des croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945. Il est cité 5 fois à l'ordre de L'armée et porte les fourragères aux couleurs de la croix de guerre 1914-1918 avec olive, 1939-1945 et de l'ordre de la Libération. Ce passé prestigieux oblige les jeunes générations à faire preuve d'excellence. Ainsi, le "premier de l'arme" est, dans la période contemporaine, de toutes les campagnes. En particulier, il envoie différents détachements en ex-Yougoslavie puis projette, alors qu'il est en alerte Guépard, un GA au Kosovo puis au Liban, faisant ainsi entrer en premier l'artillerie sur ces théâtres d'opérations. Participant régulièrement aux détachements envoyés au Tchad, à Djibouti, en Nouvelle-Calédonie et à La Réunion, il est de nouveau le premier à opérer en unités PROTERRE au Kosovo et en Côte d'Ivoire.
Expérimentant le concept de la BRB au Kosovo puis du DRAC en Afghanistan, il vient d'armer, l'année de son transfert, les appuis feux des deux théâtres majeurs (Afghanistan et Liban).

1er RAMa Rue du commandant Derrien 51022 Châlons-en-Champagne Cedex








3ème RAMa.

« « À l'affût toujours, jamais ne renonce » »



PRÉSENTATION

Stationné sur le camp de Canjuers, le 3ème régiment d'artillerie de marine (3e RAMa) est le régiment opérationnel du Haut-Var.
Forts d'un héritage glorieux, les 800 bigors qui le composent maintiennent les traditions de rusticité et de faculté d'adaptation qui caractérisent les troupes de marine. Constitué de soldats aguerris et solidaires, il est le régiment d'appui feu et de renseignement de la 6ème brigade légère blindée (6ème BLB) ce qui lui permet d'intervenir régulièrement en opérations extérieures, notamment en terre africaine, au Liban et en Afghanistan. En garnison sur le plus grand camp militaire d'Europe occidentale, sa proximité de Toulon, port d'attache de la force d'action navale, lui permet de renforcer sa spécificité amphibie.
Les bigors du 3 mettent principalement en œuvre des CAESAR 155 mm, des mortiers de 120 mm, des canons tractés de 155 mm TRF1 et des postes de tirs MISTRAL ainsi que des canons de 20 mm. Ils sont également en mesure de renseigner la brigade, grâce aux radars, aux observateurs, aux drones et aux équipes de recherche et de guerre électronique qui renforcent l'action d'ensemble du régiment. Engagé dans la numérisation de l'espace de bataille, le régiment est équipé du système d'automatisation des tirs et des liaisons de l'artillerie sol-sol (ATLAS).

HISTORIQUE


Créé par décret consulaire le 13 mai 1803 à Rochefort, le 3ème RAMa est l'un des plus vieux régiments de l'Armée de Terre. Compagnon de la Libération, héritier des troupes coloniales, du 3ème RAC puis du 1/3ème RAC.
Il s'est brillamment illustré au cours des campagnes du Premier Empire (Hanau 1813), des campagnes coloniales (Mogador 1844, Dahomey 1892, Tien-Tsin 1900, Maroc 1908-1913), de la Première Guerre mondiale (Champagne 1915, la Somme 1916, la Serre 1918) et de la Seconde Guerre mondiale sous les ordres du général Leclerc (Fezzan 1942, Sud Tunisien 1943, Paris et Strasbourg 1944).
Ces douze noms de bataille figurent dans les plis de l'étendard qui est décoré des croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945. Le président des États-Unis lui a en outre attribué la Presidential Unit Citation.

3ème RAMa Quartier colonel Fieschi - BP 03 83998 Canjuers

11ème RAMa.

« « Alter post fulmina terror » »
L'autre terreur après la foudre


PRÉSENTATION

Appartenant à l'arme des Troupes de Marine, le 11ème régiment d'artillerie de Marine est le régiment d'appui feux interarmées et le renseignement de la 9ème brigade d'infanterie de Marine. Les 850 bigors qui y servent sont répartis dans une batterie de commandement et de logistique, deux batteries de tir sol-sol, une batterie sol-air, une batterie de renseignement de brigade et une unité de réserve. Depuis 2009, le régiment est soutenu par le groupement de soutien de la base de défense de Rennes. Le 11ème RAMa a toujours tenu garnison en Bretagne. Installé à Dinan entre 1948 et 1979, le régiment continue à entretenir un lien fort avec son ancienne ville de garnison et ville marraine depuis 1999. Il est désormais implanté à Saint Aubin-du-Cormier, à 30 km de Rennes. Jumelé depuis 2001 avec le 29ème Commando Regiment Royal Artillery, le 11 développe également des liens avec trois unités de la Marine : la frégate ASM Georges Leygues depuis 2006, la frégate ASM Primauguet et la base aéronavale de Landivisiau depuis 2012. Ces partenariats permettent aux unités de multiplier les entraînements interarmées et interalliés.

HISTORIQUE


Le 11ème régiment d'artillerie de Marine est issu des "compagnies ordinaires de la mer" créées en 1622 par le cardinal de Richelieu, puis du corps royal de l'artillerie des colonies. Portant depuis 1875 le nom de régiment de l'Orient, il s'installe à Lorient jusqu'en 1940. Recréé en 1948 à Dinan, le 11ème RAMa existe en tant que tel depuis le 1er juin 1963, année où il intègre la 9ème brigade d'infanterie de Marine.
Le régiment s'installe en 1979 sur le camp de la Lande d'Ouée à Saint Aubin-du-Cormier. Dans le cadre de la professionnalisation, il s'organise pour assumer sa vocation d'intervention extérieure. C'est l'époque de son engagement au Tchad (opération TACAUD) au cours duquel la 1ère batterie est citée à l'ordre de l'armée. Le régiment intervient au Liban en 1983 (opération DIODON) puis une nouvelle fois au Tchad.
En 1990, il est entièrement engagé contre les forces irakiennes au Koweït et obtient une citation à l'ordre de l'armée. En 1993, la 3ème batterie sol-sol intervient au cours de l'opération TURQUOISE au Rwanda.
S'engageant dans les Balkans entre 1993 et 1998, le régiment y assure en 2005 une mission de protection et de logistique.
Le régiment s'illustre également dans l'ensemble des DOM-TOM ainsi qu'aux Comores (opération ALIZEE). Depuis 2002, différents éléments ont été projetés en Côte d'Ivoire dans le cadre de l'opération LICORNE. En 2003, la 2ème batterie participe aux opérations en République Démocratique du Congo (opération ARTEMIS MAMBA).
A partir de 2008, les bigors du 11 s'engagent en Afghanistan.
La 2ème batterie y a effectué les premiers tirs opérationnels du CAESAR en 2009. Cette même année, le régiment arme le détachement OMLT du kandak appui avec le 6ème RG et le 1er RIMa.
En 2010-2011, le chef de corps, l'état-major, la 1ère batterie et la BRB s'illustrent lors du mandat III de laTask Force Lafayette
Le 11ème RAMa est décoré de la Légion d'honneur depuis 1910, de la croix de guerre 14-18 avec 2 palmes, de la croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures avec palme. Ilporte la fourragère aux couleurs de la croix de guerre 14-18.                               
                                               
11ème RAMa Camp de la Lande d'Ouée - Quartier général Lemonnier - BP 32 - 35 998 Rennes Cedex 9



Remonter en haut de page

1er RAMa.

Cliquez pour agrandir l'image

3ème RAMa.

Cliquez pour agrandir l'image

11ème RAMa.

Cliquez pour agrandir l'image

Disolution du 1er RAMa.

Le 30 juin 2015, le chef d'état-major de l'armée de Terre (CEMAT), le général d'armée Jean-Pierre BOSSER, a présidé la cérémonie de dissolution du 1er régiment d'artillerie de marine (1er RAMa) au quartier Corbineau de Châlons-en-Champagne.
Cette fermeture de régiment a été réalisée en présence de tous les régiments de la 1ère BM, des anciens chefs de corps du régiment, et du chef de corps du 1er RAMA, le colonel MALOD, qui rend ainsi définitivement son régiment, après un commandement de deux ans.
A travers l'ordre du jour, le CEMAT évoque la tristesse d'une page qui se tourne, un moment chargé d'émotions pour les militaires, et insiste sur la fierté de voir le chemin de chacun d'entre eux se poursuivre à travers diverses mutations.


 

Que les Anciens, qui ont connu la dissolution de notre 9ème RAMa, veuillent bien se manifester à cette adresse jfsa.jeremita@wanadoo.fr (webmaster) ou utiliser la rubrique "Contact" afin d'apporter leurs témoignages. Mille mercis d'avance. Et au nom de Dieu, vive la Coloniale !

Remonter en haut de page
Revenir à la rubrique "Pièces détachées"
Cliquez ici pour voir le plan du site.


Copyright © 2014-2018. Tous droits réservés.
Site mis à jour le jeudi 13 décembre 2018 
Site web créé avec Lauyan TOWebEt au nom de Dieu, vive la Coloniale !